Inscrivez-vous !!!

Inscription totalement gratuite. Venez rejoindre les membres déjà présents sur le site, pour partager vos chants militaires ou autres... Nous vous attendons !!!

Inscrivez-vous sur Carnetdechants.fr

Le répertoire des Troupes de Marine

Vous trouverez les chants de tous les régiments TDM, mais aussi tous les chants qui sont entonnés par les coloniaux.

Chants troupes de Marine

Ecole Nationale des Sous-Officiers d'Active

Retrouvez tous les chants, les paroles et les insignes des promotions de l'ENSOA.

ENSOA

Ecole Speciale Militaire de Saint-Cyr

Retrouvez tous les chants, les paroles et les insignes des promotions de cette merveilleuse école militaire qu'est l'ESM.

Ecole Speciale Militaire de Saint-Cyr

L'Ecole Militaire Interarmes

Retrouvez tous les chants, les paroles et les insignes des promotions de cette école militaire de formation d'Officiers (EMIA).

L'Ecole Militaire Interarmes
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Compteur visiteurs
Bienvenue
cher visiteur
avatar
Il y a déjà :



visiteurs depuis le 17/07/2012
Recherche
Flux RSS

Quelques petites explications sur la céleustique:
Ce sont des signaux sonores pour transmettre les ordres dans l’armée.
Les sonneries étaient mémorisées par des paroles officielles ou officieuses qui leur étaient attribuées mais jamais chantée.
La version officieuse était la plupart du temps des paroles grivoises, car plus faciles à retenir.

Les musiciens d'ordonnance avec leurs batteries et sonneries sont les ancêtres des transmetteurs.

A la guerre de 14, dans les tranchées, nait la mise en service du téléphone de campagne.
Ce sera de début de la fin des sonneries d’ordonnance.
La sonnerie « Aux morts »est interprétée pour la première fois le 14 juillet 1931 sous l'Arc de Triomphe.

Les sonneries règlementaires :
Dans toutes les armées depuis l’Antiquité, ces sonneries règlementaires sont exécutées par des soldats et non de musiciens.

Il faut distinguer 3 sortes de sonneries : de quartier, de manœuvre et de cérémonial.
Vers 1831, le clairon (inventé en 1822 par Antoine Courtois) remplace le tambour (depuis François Ier) comme principal instrument d’ordonnance.
L’infanterie, par ses effectifs, a nécessité le plus grand nombre d’ordonnances.
La cavalerie a développé un répertoire similaire pour la trompette appliqué à toutes les armes montées.
La Marine a utilisé son propre répertoire de signaux pour le tambour, le clairon et le sifflet.
Chaque bataillon de chasseurs a un refrain qui lui est propre.

Il en est de même pour les autres armes : la Légion, la Gendarmerie…..

Les sonneries régimentaires :
Chaque régiment, quelle que soit son arme, possède sa propre sonnerie. Selon l'arme, cette sonnerie sera au clairon ou à la trompette (cavalerie). Cette sonnerie est le «code d'identification » du régiment.
Elle permet d'adresser un ordre d'exécution au régiment ainsi désigné.
Elles étaient indispensables, car comment ordonner en manœuvre ou en campagne à qui est destiné l’ordre s’il n’est pas distingué par le refrain régimentaire ?